On peut aussi aménager le garage !

On peut aussi aménager le garage !

On peut aussi aménager le garage !

Pour créer un espace supplémentaire dans son habitation et augmenter la valeur de son bien, l’aménagement du garage est un concept qui mérite d’être adopté. Si vous êtes persuadé que c’est la solution la plus bénéfique pour vous, il est néanmoins déconseillé de s’y lancer tête baissée. Découvrez quelques astuces et conseils pratiques qui vous aideront à transformer cet espace sans vie en un petit nid douillet.

 

1. Renseignez-vous sur les lois en vigueur avant d’aménager votre garage en pièce à vivre

Si vous voulez vous lancer dans l’agencement d’un garage de plus de 20 m2, le dépôt d’un permis de construire est obligatoire. Pour le cas d’une création de surface habitable se situant entre 10 m2 et 20 m2, une déclaration préalable de travaux suffit amplement. Si la transformation de la pièce ne dépasse pas les 10 m2, vous n’aurez pas besoin d’avoir une autorisation sauf si l’aspect extérieur de votre maison est modifié. En effet, si vous décidez d’ouvrir le mur porteur pour y installer une fenêtre, vous devez déposer un permis de construire.

 

2. Pensez à l’ergonomie du garage à rénover

L’inclinaison du toit, l’arrivée d’eau, son évacuation, le positionnement de l’éclairage, des meubles, des prises, des placards… bref, autant de points à étudier avant de se lancer dans ce projet. Sachez qu’un garage est généralement difficile à aménager du fait qu’il est pourvu de dimension assez contraignante. En effet, cette pièce est généralement de forme rectangulaire, longue et étroite. Si vous disposez d’un espace réduit, le recours à un lit escamotable sera nécessaire. Par contre, si votre garage possède une assez grande surface, vous pouvez mettre en place des cloisons de séparation. Et ainsi de suite.

 

3. N’oubliez pas de renforcer l’éclairage

Souvent sombre, le garage est doté dans la majorité des cas d’une seule ouverture. Dans l’objectif de pallier ce manque de lumière naturelle, jouer avec les solutions que vous propose la porte du garage. Choisissez des volets roulants, des brise-soleil orientables ou des panneaux coulissants. Les miroirs et revêtements irisés sont aussi d’excellente alternative pour réfléchir la lumière et illuminer la pièce.

 

4. Assainissez au préalable votre nouvelle future pièce de vie

L’inspection au préalable du bâti est nécessaire afin de pouvoir détecter d’éventuels obstacles pour la réalisation de votre projet. Le contrôle des anciennes isolations (pour trouver des traces d’amiantes), la vérification de la tuyauterie, la détection d’humidité… sont autant de tâches à envisager.

Une fois cette étape terminée, vous pourrez ensuite passer à l’isolation, au chauffage et à la ventilation. L’isolation par l’intérieur sera la solution idéale, car elle est la moins chère.   Installez un système de ventilation approprié à l’utilisation de la pièce et à sa surface afin d’écarter tout problème de condensation, d’odeur, de moisissures…

Demandez conseil auprès d’un plombier ou d’un électricien pour savoir si la puissance de votre chaudière peut supporter une pièce supplémentaire, car il convient de ne pas avoir une installation qui pourra faire sauter le disjoncteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *