Les 5 étapes clefs pour peindre les murs

Les 5 étapes clefs pour peindre les murs

Les 5 étapes clefs pour peindre les murs

Envie d’avoir un nouveau décor ? Pour ce faire, il est judicieux de peinturer quelques pièces, que ce soit pour changer complètement la couleur ou rafraîchir l’ancienne peinture. Voici comment effectuer les travaux de peinture en 5 étapes.

La planification et la préparation

Avant de se lancer aux travaux de peinture, il faut s’assurer d’avoir en possession tous les équipements nécessaires. Parmi ceux-ci, on aura besoin des couteux de tailles différentes, d’un plâtre à reboucher, d’un mastic, d’un papier à poncer ou encore d’une grille adhésive. Il faut aussi un bloc de ponçage, un produit dégraissant pour les murs, un masque et des lunettes de protection et bien sûr une peinture. Ceux qui habitent en Belgique trouveront des matériaux de haute qualité dans une entreprise de peinture à Brabant Wallon. En outre, les travaux de préparation pourraient dégager beaucoup de saletés et de poussières. Si possible, il vaut mieux sortir complètement les meubles de la pièce pour éviter de les abîmer. Si cette option est très compliquée, il est conseillé de rassembler tous les meubles au milieu de la pièce et les couvrir d’une bâche. On doit également enlever les plaques d’éclairage et d’électricité pour ne pas les endommager. Il en est de même pour les crochets et les autres éléments décoratifs fixés au mur.

La réparation des trous et des fissures

C’est dans cette étape que le plâtre à reboucher et le mastic interviennent. Il faut s’assurer de bien épousseter autour des trous. Si non, la poussière pourrait abîmer les travaux de plâtre. Lors de cette opération, il vaut mieux boucher les gros trous en premier et les petits trous en dernier. Pour les trous de grosse taille de plus de 2 cm², il est préférable d’utiliser une grille adhésive. Cela permettra de fixer efficacement le plâtre. Par contre, on doit étaler une fine couche de plâtre. Ainsi, on risque moins de différencier les réparations une fois les travaux de peinture achevés. À titre de référence, on peut appliquer le plâtre sur une surface de 20 cm² et plus pour un trou de 2 cm2. Il faut aussi bien lisser la surface et laisser le minimum d’excédent. De plus, on ne doit jamais creuser de cavité vers l’intérieur du mur pour éviter de recommencer les travaux.

Le nettoyage et la couche de fond

Si le propriétaire ne veut plus conserver la couleur d’origine, il faut appliquer une couche de fond. Mais avant d’effectuer cette opération, on doit nettoyer les murs. Cette étape est importante pour enlever la poussière et la saleté qui pourraient s’incruster dans la peinture fraîche. Pour éviter de monter et descendre incessamment d’un escabeau, il est recommandé d’utiliser un Swiffer. Une grosse éponge pourra aussi faire l’affaire. En outre, il faut prévoir une chaudière d’eau claire ainsi qu’une chaudière d’eau mélangée à un produit nettoyant comme le TS, entre autres. Une fois le nettoyage est terminé, le moment est venu de procéder aux travaux de peinture. Pour ce faire, on applique une sous-couche de peinture. On effectue ensuite le travail de découpage avec le pinceau avant de passer au rouleau. Si ce dernier est poussiéreux, on le rince à l’eau tiède.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *