Dispositions préventives avant et pendant la démolition d’un bâtiment

Dispositions préventives avant et pendant la démolition d’un bâtiment

Dispositions préventives avant et pendant la démolition d’un bâtiment

Tôt ou tard, les vieilles constructions ne se conforment plus aux normes de sécurité. Cela est dû en général à leur vétusté. À un tel état, elles sont susceptibles de causer des ennuis. La solution est de les démolir. Avant et pendant les travaux, il y a des mesures à prendre afin d’éviter les accidents.

L’étude détaillée avant les travaux de démolition

Une étude de la structure du bâtiment s’impose. Le professionnel va d’abord examiner la stabilité de la construction. Il définira ensuite la stratégie de démolition, puis la tactique, y compris les différentes phases des travaux. L’intervention bénéficie de l’autorisation de la commune où est implanté le bâtiment. Quelques formalités administratives sont alors à accomplir. Surtout, il faut faire appel à une entreprise experte en la matière pour tout réaliser dans les règles de l’art. En ligne, vous trouverez des prestataires. Vous trouverez l’un d’entre eux en suivant le lien http://terrassement-dupont.be/.

La mise en place du périmètre de sécurité

L’effondrement et les chutes sont incontournables, c’est clair. Il faut alors délimiter la zone de protection en dehors du bâtiment. Il sera interdit d’accéder et de stationner à cet endroit. L’entreprise en charge des travaux marquera le périmètre de sécurité par des garde-corps. Cette mesure de protection collective s’avère obligatoire pour toute démolition d’une construction de hauteur supérieure ou égale à 6 mètres. Outre le périmètre de protection, on peut installer des filets amortisseurs de chute juste au-dessus du plancher de travail.

Des travaux à exécuter avec méthode

Bien entendu, les travaux ne consistent pas à faire chuter le bâtiment d’un seul coup. Une méthode est de conduire la démolition étage par étage. Des fixations sont alors à mettre en place pour supporter les charges qui s’accumulent en bas. Les débris qui arrivent par terre doivent être bien stables. L’équilibre instable des éléments de construction risque de causer des dangers.

On préconise deux méthodes de destruction. La première est le foudroyage. Elle convient à une construction plus ou moins isolée. On place des charges explosives dans certains endroits à l’intérieur du bâtiment. On les fait ensuite exploser. Le bâtiment doit s’effondrer à la verticale. Les ingénieurs de l’entreprise savent faire les calculs pour que cela se passe ainsi. Résultat : l’effondrement de la construction n’entraînera pas de dégâts sur les constructions voisines.

La deuxième méthode de démolition est destinée à un bâtiment implanté tout à fait à côté d’autres bâtiments. On utilise alors une grue. L’engin projette un gros boulet métallique contre les murs de la maison. Cette dernière va alors subir sa destruction par morceaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *