Comment procéder à la neutralisation d’une citerne ?

Comment procéder à la neutralisation d’une citerne ?

Comment procéder à la neutralisation d’une citerne ?

Vous avez décidé de changer de système de chauffage ? Votre citerne est trop vieille et n’est plus utilisable ? Sachez qu’une citerne inutilisée doit subir une neutralisation pour pouvoir s’en débarrasser définitivement. Découvrez comment procéder à la neutralisation de votre citerne à mazout.

Les étapes de la neutralisation

La neutralisation d’une citerne à mazout est une opération qui présente plusieurs étapes. Elle requiert donc un savoir-faire professionnel. Si vous voulez vous renseigner sur le travail d’un spécialiste, vous pouvez visiter https://tanketech.com/. La première étape est de retirer tous les raccordements à la chaudière. Une fois le réseau débranché, il faut vider la cuve, aspirer les saletés et les boues au fond de la citerne. Ce nettoyage s’effectue avec des produits chimiques.

Après les résidus et la boue aspirés, le liquide qui a permis le nettoyage doit aussi être retiré. Cette intervention doit impérativement se faire par un professionnel de déchets dangereux agréé. D’ailleurs, il doit livrer un certificat au client prouvant l’intervention. Enfin, les gaz d’hydrocarbures doivent être éliminés. Une fois la neutralisation achevée pour de bon, il faut enlever la citerne. Pour cette opération, le professionnel doit découper ladite citerne en morceau pour pouvoir l’importer s’il s’agit d’un engin volumineux. Pour les citernes enfouies, elle peut aussi être rendue inerte si vous ne souhaitez pas la déterrer.

Qu’en dit la loi ?

En fait, les cuves à fioul sont très dangereuses, car elles peuvent provoquer des feux ou des explosions. C’est comme ça que la loi a rendu obligatoire l’enlèvement des citernes non utilisées. L’article 28 de l’arrêté du 24 juillet 2004 fixe « les règles techniques et de sécurité applicable au stockage de produits pétroliers dans les lieux non visés par la législation des installations classées ni la réglementation des établissements recevant du public ».

Cet article affirme que « Tout abandon (définitif ou provisoire) d’un réservoir doit faire l’objet de dispositions conduisant à éviter tout risque de formation de vapeurs : vidange, dégazage et nettoyage ; comblement du réservoir (le produit utilisé pour la neutralisation doit recouvrir toute la surface de la paroi interne du réservoir) ; ou retrait de celui-ci ». La loi nous confirme donc la nécessité des étapes de la neutralisation que nous avons citées.

Le budget à prévoir

Comme nous le savons, la neutralisation de citerne à mazout est une intervention assez complexe et dangereuse. Elle doit donc être réalisée par un professionnel. De ce fait, elle peut s’avérer être une opération assez coûteuse. Cependant, il n’y a pas de tarif fixe pour ce genre de prestation. Le budget dépendra de l’accessibilité de la cuve et aussi de sa taille. La neutralisation d’une citerne aérienne sera moins onéreuse que celle d’une citerne enterrée, du fait de la complexité de l’intervention.

Et même pour deux citernes toutes les deux enfouies, l’enlèvement de celle de petite taille demandera un tarif plus bas que celle de grande taille. Il est préférable de consulter plusieurs professionnels pour obtenir différents devis. Mais pour vous donner une idée, la neutralisation d’une citerne enterrée peut compter un budget de 500 à 1700 euros selon le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *